Action gouvernementale et parlementaire

Un accord en CMP sur le PJL Climat Résilience : le verdissement de notre quotidien avance

Le projet de loi climat résilience a animé nos débats au Parlement depuis février. Des semaines à procéder à des auditions, à siéger en commission spéciale, à laquelle j’ai prétendu et participé, puis en hémicycle, pour répondre au défi du changement climatique et notamment aux préconisations de la Convention citoyenne pour le climat (CCC).

Beaucoup de sujets où notre majorité a apporté sa forte contribution pour accélérer et accompagner la transition écologique, pour tenir nos objectifs français européens et mondiaux face au changement climatique.

Le processus parlementaire en était venu à un texte également voté au Sénat mais amoindri en de plusieurs points de son ambition initiale.

L’urgence climatique et les bonnes discussions menées avec les sénateurs en particulier par notre rapporteur général le député Jean-René Cazeneuve et notre voisin député de Haguenau Vincent Thiébaut, très investi sur le texte, ont permis d’aboutir à un texte solide convenu en commission mixte paritaire CMP), pour revenir au plus près de la volonté de notre majorité et efficacement conclure le travail dans cette phase parlementaire.

Nous crantons les avancées et reprenons l’essentiel des améliorations du texte sur la consommation, la publicité, sur le fonctionnement social de nos entreprises et la commande publique, sur nos mobilités - grâce au bon travail de mon collègue Jean-Marc Zulesi rapporteur du sujet - , nos logements, notre alimentation et notre justice comme l’évaluation environnementale de nos politiques publiques. Bien sûr au sein de ce texte je me félicite en particulier du cap maintenu sur l’évolution de nos mobilités, si elle est toujours bien accompagnée, concernant les zones à faible émission mobilités (ZFE-m). Un sujet sur lequel je me suis plus spécialement investi, car particulièrement porteur de sens pour le quotidien des strasbourgeois.

Nous voterons définitivement ces prochains jours, et cette réforme concrète de nos quotidiens pourra plus rapidement prendre effet.

Loin des caricatures dressées sur certains bancs, je me félicite que la loi Climat Résilience puisse bien constituer cette boite à outils opérante qui soit bien et vite alimentée pour changer nos quotidiens.

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • 03 88 32 29 87