Actualités en Commission d'Evaluation et de Contrôle

Une semaine décisive pour la mission industrie : Remise du rapport de France Stratégie et audition de l’ancien Ministre de l’industrie Monsieur Christian Pierret

Remise du rapport de France Stratégie.

Ce Jeudi, France Stratégie a remis son rapport intitulé « Les politiques industrielles en France, évolutions et comparaisons internationales », un rapport attendu tant il permet de dresser un panorama exhaustif de la politique industrielle, de ses outils, des échecs et des perspectives à explorer. J’ai salué le travail remarquable effectué par France Stratégie, leurs recommandations s’inscrivent pleinement dans la perspective des ambitions formulées dans le Plan de Relance présenté le 3 Septembre dernier.

En Alsace, au fil de mes rencontres avec des citoyens et des entrepreneurs, j’ai noté l’attachement des alsaciens à leur production industrielle locale. L’industrie plus qu’une force productive, reflète parfaitement le savoir-faire français que nous souhaitons mettre en avant.

Tout d’abord, dans ce rapport, ce sont des données et analyses originales qui mettent en valeur les évolutions récentes. Nous y apprenons que la politique des pôles de compétitivité a produit un effet de levier important pour l’emploi et la recherche et développement pour près de 2/3 des pôles existants en France soit 44 d’entre eux.

France Stratégie a également défini les contours de la politique industrielle, celle-ci « désigne l’ensemble des interventions publiques ciblant l’industrie au sens large, pour en améliorer la performance, pour des raisons stratégiques ou encore pour maintenir la cohésion sociale et territoriale. ».

France stratégie a en outre traduit en chiffres la baisse de l’activité industrielle en France et établi le constat suivant : cette désindustrialisation qui touche toutes les économies avancées se caractérise par une baisse des gains de productivité, un déficit commercial et a un impact sur le développement technologique français. Mais quelles raisons à cela ?  La baisse de la compétitivité-coût en particulier est significative, les impôts de production y jouent un rôle non négligeable mais des améliorations sont dès à présent mises en œuvre.

Ce sont, dès à présent 4 leviers qui détermineront le futur de l‘industrie : les politiques publiques liées à la transition écologique, les enjeux de la transition numérique et notamment de l’intelligence artificielle, l’amélioration de l’environnement fiscal et les enjeux de souveraineté.

Le plan de relance amorce ces changements, ce sont les entreprises qui les portent, les territoires et l’intelligence territoriale les concrétise.

Pour accéder au rapport : Rapport de France Stratégie "Les politiques industrielles en France, évolutions et comparaisons internationales"

 

Audition de l’ancien ministre de l’industrie Christian Pierret :

Jeudi après-midi j’ai pu échanger avec Monsieur Christian Pierret, ancien Ministre de l‘industrie lors d’une visioconférence.

Monsieur Pierret a apporté toute son expertise sur les enjeux de l’industrie. Il a ainsi abordé les différents aspects de la politique industrielle et a souligné la levée du tabou qui entourait, il fut un temps, le terme de « politique industrielle ».

Il a relevé plusieurs points positifs en ce qui concerne la politique industrielle actuelle notamment les conditions de financement dans les secteurs innovants via plusieurs dispositifs : le dispositif « jeunes entreprises innovantes », les bons de souscription de parts, le rôle de Bpifrance.

Il est nécessaire selon lui d’accentuer les efforts sur l’innovation, pour ne pas oublier le triptyque formé par la recherche, le développement et l’innovation.

En tant qu’ancien maire de Saint-Dié-des-Vosges, il a pu nous faire part de manière concrète de l’application de l’objectif de neutralité carbone dans la construction de logements neufs et en particulier de logements sociaux dans sa commune. Le plan de relance, une fois encore a su se saisir de cet enjeux et une véritable stratégie de rénovation énergétique pour les bâtiments est d’ores et déjà inscrite pour l’avenir.

 

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • 03 88 32 29 87