Actualités en Commission des Affaires européennes

  • Mes interventions

  • Assemblée parlementaire franco-allemande

  • Strasbourg capitale européenne

Présidence Française de l'Union européenne : Audition du comité de réflexion en Commission des Affaires Européennes

Cette semaine la Commission des Affaires européenne s’est réunie pour l’Audition du Président et des quelques membres du Comité de réflexion sur la Présidence Française de l'Union européenne qui arrive à grand pas. Nous formulons bien évidement, mes collègues et moi-même le vœu qu’elle soit la plus féconde possible, en lien avec les grandes priorités esquissées par le gouvernement : "Puissance, relance, appartenance". Et, c’est pourquoi, j’ai souhaité interroger M.Chopin sur deux points particuliers.

Tout d’abord, je continue de m’inquiéter de l’écho que rencontre la Conférence sur l’avenir de l’Europe chez nos citoyens et en particulier chez nos jeunes. Pour parvenir à remplir nos objectifs, et notamment la priorité de l’appartenance”, il me semble indispensable que les citoyens européens et surtout la jeunesse soit pleinement associée aux réflexions visant à façonner l’Europe de demain, notre avenir commun. Comment les membres du comité perçoivent la sensibilisation et la mobilisation de nos jeunes vous ? Est-elle un enjeu suffisamment identifié par les acteurs de la Conférence sur l’Avenir l’Europe et de la Présidence française de l'Union européenne ?

Ensuite, j’ai souhaité poser la question des enjeux de souveraineté industrielle, principalement ceux liés au domaine de la santé. La crise sanitaire que nous subissons a mis en exergue certaines défaillances, ce que constate en effet l’ensemble des professionnels auditionnés dans le cadre la mission d’information que je mène avec Mme Karamanli sur la gestion de la crise sanitaire par l’UE. En cohérence avec la dernière communication de la Commission Européenne du 15 juin dernier sur les premiers enseignements à tirer de la pandémie de COVID-19, nous proposons de relocaliser une partie de la production de produits de santé avec une évolution de la réglementation qui assure « l’approvisionnement souverain ». J’ai ainsi questionné les membres du comité de réflexion sur la Présidence Française de l'Union européenne sur les moyens d’action déjà identifiés pour le renforcement notre souveraineté industrielle européenne.

La Présidence Française de l'Union européenne se prépare dès maintenant, et je peux vous assurer que, nous, députés de la majorité présidentielle restons pleinement mobilisé pour qu’elle soit la plus féconde possible !

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • 03 88 32 29 87