France Relance, un plan de 100 milliards pour construire la France de demain

France Relance, un plan de 100 milliards pour construire la France de demain

Le plan de relance présenté hier, jeudi 3 septembre, par le Premier ministre Jean Castex ouvre de nouvelles perspectives pour la France de demain. Avec une enveloppe de 100 milliards, ce plan, le plus massif d’Europe, prépare l’avenir et répare les conséquences de la crise de la Covid-19 sur notre économie. Nous nous assurons d’une relance en phase avec les enjeux climatiques et avec pour objectif l’attractivité et la compétitivité de nos entreprises françaises.

Je me réjouis des mesures présentées par notre Gouvernement pour la décennie à venir et en particulier que nombre d’entre elles s’attardent sur des sujets pour lesquels je suis engagé au quotidien.

La transition énergétique est pleinement au cœur de ce plan de relance : ce sont près de 30 milliards d’euros qui lui sont consacrés dont 7 milliards uniquement pour la rénovation énergétique des bâtiments qui sont responsables d’un quart des émissions carbone en France. Cela s’inscrit dans la continuité de l’esprit de la Convention citoyenne pour le climat et participe à l’émergence d’une industrie française de la rénovation énergétique.

Avec ce plan de relance, ce seront par ailleurs près de 6,5 milliards d’euros consacrés à l’emploi des jeunes avec des mesures facilitant l’insertion et l’embauche des jeunes. C’est ainsi que des aides de 4000€ sont prévues pour toute embauche d’un jeune de moins de 25 ans pour un contrat de 3 mois minimum ou encore des primes pour l’embauche d’un jeune en alternance. L’accompagnement et la formation de nos jeunes pour une insertion facilitée sur le marché du travail restent notre priorité.  

La formation professionnelle se voit elle dotée de 1,9 Milliard d’euros pour des projets dédiés à la formation aux métiers de demain, à la digitalisation de la formation et au renforcement des moyens d’accompagnement pour l’acquisition de nouvelles compétences.

Je me félicite enfin des 100 millions d’euros en soutien à l’emploi des personnes en situation de handicap. Ces aides permettront de répondre au sous-emploi des personnes handicapées et d’affirmer à nouveau la priorité donnée au handicap au sein du quinquennat.

La bonne application de ces mesures entre pleinement dans l’exercice de mon devoir de député. Ainsi, je vous invite à m’écrire si vous souhaitez me faire part de votre point de vue sur ce nouveau plan de relance et ses composantes.

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • 03 88 32 29 87