Une journée d’auditions pour le rapport sur la politique industrielle de l’Etat

Ce jeudi, quatre auditions se sont tenues dans le cadre de la mission industrie. J’ai pu interroger les représentants du Commissariat aux participations de l’Etat, de Bpifrance, de la Direction Générale des Entreprises (DGE) ainsi que la sous-direction de la politique commerciale, de l’investissement et de la lutte contre la criminalité financière rattachée à la direction générale du Trésor.

Le commissariat aux participations de l’Etat, agence qui veille aux intérêt patrimoniaux de l’Etat, était représentée par son commissaire M. Martin Vial.  Ce dernier a rappelé le rôle essentiel de l’Etat actionnaire qui est un des principaux leviers de l’action publique.

Bpifrance était représentée par son Directeur Général Monsieur Nicolas Dufourcq, j’ai abordé avec lui le bilan des actions menées par Bpifrance en particulier pour l’accompagnement des entreprises dans les territoires et pour l’innovation. Monsieur Dufourcq a en outre rappelé l’engagement de Bpifrance pour les enjeux de la deeptech et de l’industrie du futur. Bpifrance se positionne en effet comme un acteur essentiel afin de mener à bien les objectifs ambitieux clairement énoncés dans le plan de relance pour l’industrie du futur.

La troisième audition de la journée a eu lieu en présence de M. Thomas Courbe qui représentait la Direction Générale des entreprises (DGE), Il a ainsi spécifié l’attention toute particulière portée par la DGE aux secteurs clés de l’économie et à la sécurisation du patrimoine économique.

Enfin, Monsieur Romain Chambre, sous-directeur de la politique commerciale, de l’investissement et de la lutte contre la criminalité financière auprès de la direction générale du Trésor, a été entendu lors de la dernière audition de la journée. Ce fut l’occasion de revenir sur la loi relative à la croissance et la transformation des entreprises, dite loi PACTE, et les différentes avancées notamment en ce qui concerne la procédure de transmission des entreprises.

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • 03 88 32 29 87