Mon intervention en hémicycle

J’ai eu l’occasion d’intervenir cette semaine lors du débat sur la loi améliorant notre système de santé par la confiance et la simplification, portée par ma collègue des affaires sociales Stéphanie Rist.

Au moment de l’examen de l’article 14, qui crée une plateforme numérique d’informations et de services pour les personnes handicapées, je suis revenu sur les avancées d’abord votées en Commission sur cet article. J’ai aussi insisté sur l’accès aux droits facilité que la plateforme permettra.

Retrouvez la vidéo de mon intervention en cliquant sur le lien suivant : https://www.youtube.com/watch?v=aLcJIaTwoxE&feature=youtu.be&ab_channel=ThierryMichels-d%C3%A9put%C3%A9duBas-Rhin

Et le texte de mon intervention ici :

« A l’approche de la journée internationale des personnes handicapées, qui se tiendra ce jeudi 3 décembre, la plateforme numérique créée par cet article 14 est un beau symbole et une réelle avancée pour nos concitoyens handicapés.

Antonio Guterres, secrétaire général des Nations Unies, a très justement rappelé ce lundi : « Nous devons veiller à ce que la vision et les aspirations des personnes handicapées soient incluses et prises en compte dans un monde post-Covid 19 accessible et durable, qui tient compte du handicap ».

Trop souvent, les personnes handicapées se heurtent à l’ampleur des dispositifs dont elles peuvent bénéficier. Les démarches sont nombreuses et éparses, si bien qu’il devient difficile de ne pas s’y perdre.
Trop souvent, c’est un fonctionnement en silo qui prime et qui complique le quotidien de nos concitoyens handicapés et de leurs aidants. 

La feuille de route MDPH 2022 est une première réponse à ce problème. En effet, elle fait de la maîtrise des délais de traitement des droits et de l’accélération de l’attribution des droits à vie des enjeux majeurs pour les deux années à venir.

Quant à la plateforme numérique créée à l’article 14, elle vient faciliter grandement l’accès aux droits. Elle accompagnera les personnes en situation de handicap pendant tout leur parcours en gérant des données relatives au handicap, à la formation, à l’emploi, à la scolarisation, et à la santé.

Je souhaite saluer les avancées votées en Commission des affaires sociales. Nous avons acté l’accessibilité de la plateforme aux proches aidants et aux représentants légaux de nos concitoyens handicapés, et la prise en compte du retour d’expérience des utilisateurs. Surtout, nous avons complété l’article par un impératif d’accessibilité et d’interopérabilité, nécessaire pour une complémentarité de la plateforme avec les services numériques préexistants.

Vous l’aurez compris, nous simplifions grâce à cette plateforme le quotidien de nos concitoyens handicapés. Nous avançons ainsi un peu plus vers la société inclusive que nous appelons de nos vœux. »

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • 03 88 32 29 87