Annonces du Premier ministre Jean Castex sur la stratégie de déconfinement

Jeudi soir, le Premier ministre s'est exprimé pour faire le point sur la situation sanitaire dans notre pays et préciser les mesures qui seront effectives à partir du 15 décembre. 

Comme nous le craignions, la situation sanitaire ne s'est pas améliorée comme nous le souhaitions initialement et l'objectif que visait le Président de la République lors de sa précédente allocution, c'est-à-dire 5000 contaminations par jour, n'a pas été atteint. Même si nous sommes l'un des pays européens où le taux d'incidence reste faible (moins de 200 pour 100 000 habitants), ce dernier reste trop élevé, et le taux de contamination demeure deux fois plus élevé que l'objectif poursuivi. Il y a diverses raisons à ce chiffre : la première, et c'était attendu, la réouverture des commerces, qui provoquent mécaniquement un plus grand brassage de la population ; la deuxième, sûrement la principale raison, c'est les conditions climatiques, ces températures froides et l'humidité qui nous découragent d'aérer correctement nos pièces et qui sont les conditions idéales pour la survie d'un virus comme le SARS-COV-2 responsable du Covid19. Enfin, peut-être sommes-nous moins vigilants. 

Ce plateau épidémique, en dessous duquel nous n'arrivons pas à aller, ne doit pas être la base d'un reflux de l'épidémie. Afin de le contrer, un certain nombre de mesures ont été prises, parfois à rebours des souhaits initiaux du Président de la République. 
-Un couvre-feu sera instauré dès le 15 décembre, de 20h à 6h sur l'ensemble du territoire métropolitain. L'attestation de déplacement ne sera plus obligatoire en journée, mais demeurera une condition absolue pour se déplacer pendant le couvre-feu (raisons professionnelles, médicales, assistance à une personne de la famille,...)
-Une dérogation au couvre-feu sera mis en place le soir du réveillon, le 24 décembre, mais aucune dérogation ne sera finalement accordée le 31 décembre. En effet, la St-Sylvestre constitue à bien des égards un risque important de transmission du virus. 
-Les déplacements inter-régions sont possibles, dans le respect du couvre-feu. 
-Les cinémas, les théâtres, les musées, etc. ne seront finalement pas autorisés à réouvrir le 15 décembre, car le contexte sanitaire ne le permet pas. Croyez-le bien, nous regrettons tous de devoir prendre cette décision. Nous savons les difficultés auxquelles les professionnelles de ces secteurs sont confrontées, nous savons que les Français sont attachés à la Culture et à ses établissements. Malheureusement, la situation sanitaire ne permet pas de les réouvrir dans des conditions optimales, mais nous continuerons à les soutenir financièrement.

Suivant l'évolution de l'épidémie, une clause revoyure est prévue le 7 janvier qui permettra, si les chiffres le permettent, d'ouvrir les lieux culturels et les enceintes sportives. Sinon, le 20 janvier reste la date à laquelle nous espérons tous revoir nos restaurants, bars, cafés ouvrir. 

Pour les fêtes à venir, restons vigilants, soyons responsables, suivons les consignes, ce n'est que comme ça que nous éviterons une reprise de l'épidémie et que nous éviterons un nouveau confinement. 

Je reste bien entendu à votre entière disposition pour toute question. 

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • 03 88 32 29 87