Rencontre avec les élèves de l'Ecole du TNS

Comme tous les Français, je suis attaché à notre culture, à nos arts et à notre patrimoine.
Comme tous les Français, je suis ému de voir tous nos lieux de vie et de spectacle fermés à cause de cette pandémie qui nous frappe depuis plus d'un an.
 
Je suis allé à la rencontre ce matin des élèves de l' qui habitent le théâtre depuis le 9 mars, dans la continuité de l'initiative lancée au théâtre de l'Odéon, à Paris. Des échanges francs et honnêtes avec les représentants de ces étudiants, qui ont le sentiment de vivre une double peine pendant cette crise : celle d'être jeune et celle d'être artiste.
Il est vrai que les lieux de spectacles demeureront fermés pendant encore plusieurs semaines, la situation sanitaire ne nous permet pas encore de réouvrir ces lieux, mais je sais l'engagement de Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, auprès des acteurs concernés pour trouver les solutions adéquates et permettre un retour des spectateurs en toute sécurité.
 
Toutefois, les fermetures ne sont pas une fatalité, et l'Etat est présent aux côtés de la Culture et des intermittents, système unique au monde.
> Prolongation de l'indemnisation chômage jusqu'au 31 juillet 2021 (1 milliard d'euros), et l'Etat sera présent ensuite pour éviter les effets néfastes que produiraient une année blanche, plusieurs pistes sont d'ores et déjà à l'étude.
> Mesures de soutien à l'emploi artistique et culturel, en lien avec Matignon. (50 millions d'euros)
 
Notre culture est un trésor que nous ne voulons pas voir disparaître !
 
Notre échange avec les élèves du TNS s'est terminé avec la promesse de nous retrouver bientôt. Ils peuvent, comme chacun, compter sur mon engagement. J'ai adressé enfin ce mercredi 24 mars un courrier à Roselyne Bachelot faisant état de mon échange avec les élèves. 
  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • 03 88 32 29 87