Intervention en Commission des Affaires sociales

Catégorie
Assemblée nationale
Date
6 mars 2018 00:00

Mardi 6 mars, j’ai eu l’occasion d’intervenir en Commission des Affaires sociales dans le cadre du groupe de travail transpartisan sur l’apprentissage et la formation professionnelle. La restitution des auditions menées au sein de ce groupe de travail est sans appel : le système de la formation professionnelle est inefficace et inefficient. Cependant, des pistes d’améliorations ont pu être dégagées et sont pour certaines d’entre elles reprises dans les propositions faites par le Gouvernement, qu’il s’agisse de la formation professionnelle initiale ou continue. Lors de mon intervention, j’ai eu l’occasion de souligner un principe qui me semble essentiel et qui doit guider la réforme à venir : la satisfaction des besoins des bénéficiaires de la formation, individus et entreprises, doit être mise au cœur du système. Pour l’individu, l’accompagnement doit être personnalisé pour lui offrir davantage d’autonomie dans la construction et le suivi de son projet professionnel. Pour les entreprises, surtout les plus petites d’entre elles, il est nécessaire de créer un contexte dans lequel des formations de qualité sont disponibles. Dans un contexte où l’évolution rapide des métiers et activités exige un investissement massif dans les compétences de nos concitoyens, nous avons collectivement la responsabilité d’être à la hauteur des enjeux de la formation.

 
 

Toutes les Dates

  • 6 mars 2018 00:00

Propulsé par iCagenda

  • Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • 03 88 32 29 87